20/06/2011 - Conférence-Débat :
"Nucléaire : Le dessous des cartes"

Lundi 20 juin 2011 à 20:00, la locale écolo de Berloz, en partenariat avec les locales de Geer, Hannut et Waremme, organise une Conférence-Débat ayant comme intitulé

" Nucléaire : Le dessous des cartes "

Lieu : Salle Li Vî Quarem à Berloz (Corswarem)

Entrée libre !

Avec des orateurs avertis : Olivier Deleuze (ECOLO - Député fédéral - Chef de groupe) et Julien Vandeburie (ECOLO - Conseiller politique - Énergie/Climat)

Venez participer au débat et poser vos questions à des orateurs maîtrisant cette problématique.

Publié le vendredi 27 mai 2011
Nucléaire : Le dessous des cartes

Lundi 20 juin 2011 à 20:00

Conférence-Débat à la salle Li Vî Quarem

Rue de l’Église, 4 à B-4257 BERLOZ (Corswarem)
Plan d’accès


Entrée libre !
PDF - 391.4 ko



Intervention de O. Deleuze sur la question Nucléaire, au parlement


Nucléaire : le dessous des cartes


Suite à la catastrophe de Fukushima, l’Allemagne vient de décider de revenir sur sa décision de prolonger la durée de vie de ses réacteurs et a choisi de se passer définitivement du nucléaire en 2022 au plus tard.

Quelques semaines plus tôt, la Suisse a pris la même décision.

Car Fukushima, mais aussi Tchernobyl, Three Mile Island … nous rappellent douloureusement que la technologie nucléaire est dangereuse et loin d’être maîtrisée. En cas d’accident, les conséquences sont incalculables. Les coûts actuels de la catastrophe de la centrale de Fukushima sont déjà évalués à plus de 100 milliards … de dollars ! Tchernobyl en a coûté plus de 350 milliards ! On n’ose y penser, mais qui paierait l’addition en cas d’incident nucléaire en Belgique ?

Une réponse est certaine : pas l’exploitant de la centrale ! Ou si peu… Une loi limite à hauteur de 12 milliards… d’anciens francs belges (un peu moins de 300 millions d’euros) sa responsabilité civile. Ajoutés aux 140 millions d’euros d’un fonds de solidarité européen, nous serions très loin du compte… Dans le même temps, la « rente nucléaire » générée par l’exploitation des centrales belges qui sont amorties a été évaluée pour 2007 entre 650 millions d’euros (chiffres Electrabel) et plus de 2 milliards d’euros (chiffre de la CREG - organisme public de régulation du marché). Soit largement plus de bénéfices annuels que la somme totale à débourser par l’exploitant en cas d’accident…

Les chiffres sur la rente divergent, une certitude demeure : c’est un marché juteux !

Quelques thèmes d’actualité qui seront débattus ;

  • Comment faire pour réduire notre facture d’électricité ?
  • Sommes-nous vraiment dépendants du nucléaire au point de ne pas pouvoir nous en passer ?
  • Quelles solutions pouvons-nous mettre en place au niveau individuel, au niveau communal, au niveau régional… pour renforcer notre contrôle sur la consommation et la production d’énergie ?
  • Quid de l’avenir, peut-on se passer des centrales nucléaires ?
  • Faut-il vraiment sortir du nucléaire ? Et comment ?
  • Quelle énergie pour demain ?
  • Quels impacts sur les émissions de CO2 et la lutte contre le réchauffement climatique ?
  • Le risque nucléaire, une question de société, pas d’experts !
  • Sommes-nous en sécurité à proximités des centrales ?
  • Quid des futurs "stress test" des centrales nucléaires,
  • Quels risques pour la sécurité d’approvisionnement ? Et quel est le scénario proposé par Ecolo pour y répondre ?
  • Quid des rentes nucléaires,

Ces interrogations vous taraudent, ces chiffres vous interpellent ?

A toutes ces questions, et à toutes les autres que vous vous posez, Olivier Deleuze, Député fédéral, chef de groupe Ecolo à la Chambre, Secrétaire d’Etat à l’Energie de 1999 à 2003, et Julien Vandeburie, conseiller politique Energie-climat d’Ecolo vous répondront ce lundi 20 juin à 20 :00 en la salle communale « Li Vî Quarem », Rue de l’Eglise 4 à 4257 Corswarem (Berloz). Plan d’accès

L’entrée est libre !

Olivier DELEUZE - ECOLO - Député fédéral, Chef de groupe

Ingénieur agronome de formation, il a travaillé à Inter Environnement Bruxelles et à l’Atelier de Recherche et d’Action Urbaines avant de rejoindre le Parlement Fédéral en 1981. Il fut aussi directeur de Greenpeace Belgique et ingénieur de projets dans un bureau d’études pour la conception d’installations de dépollution de l’air dans la sidérurgie.

De 1999 à 2003, il est Sécrétaire d’Etat à l’Énergie et au Développement Durable, à l’origine de la loi de sortie du nucléaire.

Après une période de 5 ans comme directeur au Programme de Nations Unies pour l’Environnement, il se réengage pleinement dans l’écologie politique en Belgique, plus que jamais convaincu par son expérience internationale que le développement durable est l’avenir y compris pour la création de richesse et d’emplois.

Julien VANDEBURIE - ECOLO - Conseiller politique. Énergie/Climat

Quelques interviews sur le sujet :

Interview de J-F Fauconnier : Est-il possible de se passer du nucléaire en Belgique ?

Interview de O Deleuze : Énergie : fin programmée du nucléaire en Belgique

Inter-Environnenement Wallonie consacre un article sur le "Stress tests : un canevas européen est sur la table" : Après d’âpres discussions entre Etats membres, les pays de l’UE se sont enfin mis d’accord sur les procédures et le calendrier des stress tests effectués sur les 143 réacteurs nucléaires que compte l’Union. A la lumière des tragiques évènements de Fukushima, les pays de (...)

Sources :

Nuclear stress tests - Memo de l’Union Européenne - 25 mai 2011

Nuclear stress tests - Agence fédérale de Controle Nucléaire - 17 mai 2011

Portfolio

Nucléaire ... Non Merci Renouvelable ... Oui Merci

A télécharger

Nuclear stress tests - Agence fédérale de Controle Nucléaire - 17 mai 2011
Document PDF - 156.6 ko - ouvrir document
Nuclear stress tests - Memo de l’Union Européenne - 25 mai 2011
Document PDF - 22.6 ko - ouvrir document

Forum