Qui va payer pour la piscine de Waremme ?

La piscine de Waremme cofinancée par Berloz ? Pourquoi pas, mais à certaines conditions !

Publié le mardi 1er octobre 2013

Ecolo-Berloz tient à réagir à propos de l’article publié ce samedi 28 septembre dans « la Meuse » sous le titre : « Bientôt sa carte d’identité pour aller à la piscine ? »

Dans cet article, nous découvrons que la ville de Waremme envisage de demander une contribution des communes voisines dans le coût de services qu’elle offre à des non waremmiens, comme la piscine. L’échevine des finances de Waremme ajoute que la ville pourrait privilégier les communes partenaires au détriment des autres et que des tarifs différents pourraient être appliqués selon le lieu de domicile des usagers.

Tout d’abord, Ecolo-Berloz tient à rappeler que les missions de service public doivent être financées et gérées par les pouvoirs publics. La piscine communale de Waremme relève selon nous d’une de ces missions de service public.

Par ailleurs, il est évident que les services qui sont offerts par la ville de Waremme bénéficient également aux habitants d’autres entités. Par exemple, les enfants de l’école communale de Berloz s’y rendent régulièrement dans le cadre du cours de natation.

Idéalement, le financement de services ou d’infrastructures doit être assuré équitablement par les pouvoirs publics dont dépendent les usagers. Pour l’exemple de la piscine, les communes avoisinant Waremme, ainsi que celle de Waremme. Il ne serait pas équitable que le financement soit supporté uniquement par la ville de Waremme.

D’autre part, une augmentation du tarif de la piscine à cause d’un refus de la commune de Berloz de prendre en charge une partie de son financement se ferait au détriment des couches de la population les plus précarisées. Cette option n’est pas souhaitable à nos yeux.

Ceci étant, si la commune de Berloz finance pour partie cette infrastructure, il est normal qu’elle soit également impliquée dans les décisions qui y sont relatives. La création d’une intercommunale permettrait de répondre à cette nécessité.

Par conséquent, Ecolo-Berloz :

  • Est favorable à une intervention financière de la commune de Berloz dans les coûts de fonctionnement de la piscine de Waremme afin de garantir un service de qualité à un tarif accessible à toute la population de la commune
  • Demande que la piscine soit gérée par une intercommunale à créer et qui rassemblera l’ensemble des communes partenaires.

Ceci afin que le financement de la piscine soit transparent et proportionné et que les décisions soient prises par l’ensemble des communes partenaires.

Roland Vanseveren – Secrétaire

Portfolio

Forum